Festival 1 chanson peut en cacher une autre...

Concert » Chanson française

Informations pratiques

A propos de Festival 1 chanson peut en cacher une autre...

Chanson ? Oh le gros mot !

 

La chanson francophone est morte. Tout le monde le dit : programmateurs, journalistes, organisateurs.

 

Dorénavant, nous devons être « pop ». Un terme, comme « folk » en d’autres temps, suffisamment fourre tout pour ne rien révéler de sa nature intrinsèque. En anglais de préférence, manière de ne pas se trouver « à poil » comme l’avouait en toute candeur une jeune artiste.

 

Et puis, cela fait plus jeune, plus branché : c’est ce que veut Dieu. Pardon, ce que veut Showbiz : il faut bien nourrir le tiroir-caisse.

 

« Chanson », terme banni par tous ? Nous pouvons vous rassurer : pas par le public. Combien de fois en vingt-cinq ans, n’avons-nous pas été interpelés « Pourquoi ne les entend-on pas à la radio ? »

 

Chanter, c’est émettre une vibration et sentir bouger. À l’heure de la marchandisation extrême de la culture et de la variété aseptisée, nous, le public, avons besoin que se perpétue l’authenticité populaire de la chanson, multiple, vivante, impossible à figer.

 

Des spectacles spécial « scolaire »

Cette 17ème édition ne déroge pas à la règle : le festival ouvre sa programmation avec plusieurs spectacles scolaires.

> 15 et 16/10  - Isapo

Marie-Rose Mayele & Thierry Hercod les  15 et 16 octobre avec l’histoire d’une rencontre entre un musicien voyageur et une chanteuse danseuse. Dans leurs bagages, six instruments et plusieurs langues pour emmener les jeunes spectateurs des classes de maternelle vers des mondes insolites et fascinants.

> 18/10 - Le duo Faon Faon  

Fanny, la styliste rappeuse férue de chorales et Olympia, la mannequin ex-étudiante en musicologie font danser et s’épanouir musique et langue française. Leurs entêtantes ritournelles électro et hip-hop séduiront les plus grands du cycle primaire.

> 22 et 23/10 - André Borbé avec son spectacle « Zinzin »

Une pépite pour les plus jeunes du cycle primaire. Une photo de classe, des souvenirs qui resurgissent et l’enfant d’hier raconte. Avec sa guitare, entouré de ses complices Hervé Borbé, dans son double rôle de musicien et de dessinateur et Patrick Schouters aux percussions, mais pas seulement, l’auteur-compositeur-interprète place son récit à la frontière entre humour et poésie, quotidien et imaginaire.

> JE 25/10 - Nicolas Jules en trio avec « Crève silence »

Comme dit très justement dans le revue Hexagone " Voici le plus actuel de nos chanteurs contemporains, le plus aristo des libertaires. Le garçon le plus doué de sa génération, assurément. Régulièrement cité comme référence par ses contemporains, la qualité de son œuvre fait école, mais garde toute sa singularité." « Je passe mon temps à chercher des chansons. Les patrons de bars me prennent pour un mec qui ne va pas bien, mais ça va, j’écris, tout simplement. »

 

Une programmation tout public

> VE 19/10 – Erwan et Claude Semal

C’est Erwan qui ouvre le bal avec son spectacle « Duo ». Le fondateur d’Atomique DeLuxe viendra en formule duo, accompagné de sa guitare acoustique. Textes acerbes, humour caustique, il est heureux d’être là en toute simplicité et belgitude affirmée pour ce Liégeois aux origines bretonnes.

Il sera suivi de notre fidèle ami Claude Semal et de ses invités surprises. Une soirée anniversaire(s) à ne pas manquer puisque « Les marcheurs » est un spectacle conçu pour fêter ses 40 ans de chansons et nos 25 ans d’activisme tournés vers l’avenir.

 

> SA 20/10 – Mathias Bressan et Volo

Retour à la formule du double plateau. Le bruxellois Mathias Bressan et les frangins français Volo. Mathias Bressan, chanteur déroutant et redoutable batteur, se donne à fond pour décloisonner les traditions de la chanson. Sur scène, l’instrument est placé à l’avant pour contourner le schéma traditionnel et ce n’est pas sans danger : en pleine lumière, il cherche à s’inscrire dans la lignée des figures sacrées comme Brel, Brassens, Ferré ou Gainsbourg, ces manitous étouffants qui laissent peu d’espace aux nouveaux venus. Il nous vient avec son spectacle « L’imprévu ».

Volo et leur concert « Chanson française » creusent le sillon d’un répertoire en marge des autoroutes médiatiques. Leurs chansons à deux voix-guitare nous enveloppent avec leurs mélodies acoustiques et leurs mots chaleureux.

 

> DI 21/10 - Perry Rose et Rachel Ponsny

Le week-end se prolonge avec le spectacle familial à 16h qui vous convient au «Pic-Nic Rendez-vous». Un spectacle sans dialogue : le langage est celui de la musique et des corps. Chaque morceau marque une étape de la rencontre de Mrs Flower et Mister Daffodil au cours d’une journée ou rien ne se passe comme prévu. A partager en famille dès 5 ans.

 

> VE 27/10 – Lara et Imbert Imbert

Lara « En français dans le texte » est une chanteuse multilingue à l’esprit novateur, elle livre une musique folk contemporaine. Dans le simple appareil de deux guitares, sa voix douce évoque un passé rempli de voyages et d’aventures, proche de la nature sauvage. Sur scène, elle pousse à l’extrême son lien avec le public pour faire de la rencontre un partage mutuel.

Elle sera suivie d’Imbert Imbert « Viande d’amour ». Imbert Imbert, contrebasse et voix éraillée, déploie une poésie de l’âpreté, loin du consommable, où le bas corporel est géographiquement tout près du coeur. Il aurait bien du mal à le cacher : cet homme est punk. Auteur aux mots crus, ado plein de sagesse, voici un anticonformiste chez les anticonformistes.

> SA 28/10 - Cloé du Trèfle et Les Fouteurs de Joie

Avec « Entre l’infime et l’infini » Cloé du Trèfle renoue avec le format chanson pour poser la voix sur ses sentiments avec des textes au plus près du coeur. Et s’il vous faut une caution irréprochable pour juger l’intérêt de ses compositions, sachez qu’elle est coup de coeur de l’Académie Charles Cros. Alors, laissez-vous porter par cette magicienne.

Les Fouteurs de joie trimbalent avec eux quinze ans d’amitié de connivence. Ensemble, ils composent, ensemble ils chantent, ensemble… ils changent le monde. Né dans les bars et la rue, le collectif s’est peu à peu invité dans les théâtres pour des concerts donnés en quasi acoustique. Ils ne proposent pas un concert : c’est une expérience. « Des étoiles et des idiots »

Thématique(s) associée(s)

Commentaires

Encore 0 caractères avant d'envoyer
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile
Afficher plus de commentaires

Que faire en famille ces vacances de Toussaint?

Autres événements : Concert

Autres événements : Stavelot

Recommandations