Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Boogie For Hope

    "Boogie for Hope" est une grande soirée musicale sous le thème de l’afro – boogie, destinée à rassembler des fonds pour payer l’opération du cœur que doit subir le père d’une amie Congolaise, Tshaly Kabeya, qui travaille au CPAS d'Anderlecht où elle organise le Café Alzheimer.
    C’est ainsi qu’elle fit connaissance de Renaud Patigny, un musicien, producteur de spectacles, qui s’occupe d’une amie atteinte de cette maladie terrible.

    Lors de ce concert le public aura l'occasion d'apprécier le talent de grands artistes afro - américains dont entre autres le guitariste de Fats Domino.

    Avant le concert le public aura la possibilité de prendre un repas sur place au CERIA : des cuisinières congolaises proposeront de délicieux plats du pays.

    Le concert se fera en deux parties : tout d’abord un concert du groupe ZANZI de Renaud Patigny.
    En deuxième partie, Brenda Boykin, grande chanteuse afro – américaine improvisera une série de blues et boogies, accompagnée par Renaud Patigny aux claviers et Kankan Bayo aux percussions.
    En fin de soirée, les artistes remonteront tous sur scène pour une jam session finale endiablée.

    ZANZI
    Ce groupe poursuit une démarche d’investigation du lien de parenté qui existe entre les rythmes africains traditionnels et les musiques afro – américaines (blues, rhythm n blues, gospel, boogie, etc).
    Le résultat est un style métissé, convivial, possédant une énergie festive parfois assez impressionnante, le tout avec une instrumentation inhabituelle, originale (piano, harmonica, chant, didgeridoo, percussions).
    Il est composé, outre Renaud Patigny, notre spécialiste national du boogie aux claviers, de
    Désiré Ntemere, chanteur Burundais qui possède à fond le style des grands chanteurs de blues et de Rhythm n blues Américains (John Lee Hooker, Wilson Pickett, Otis Redding, Ray Charles, etc).

    Geneviève Dartevelle, harmoniciste Belge considérée comme la meilleure spécialiste de l’harmonica Blues en Belgique, elle se produit régulièrement sur les scènes des festivals internationaux du genre.

    Kankan Bayo, Percussionniste Guinéen (Conakry), un des 5 meilleurs joueurs de djembé à l’heure actuelle ; il joue dans ZANZI d’un instrument hybride, à mi – chemin entre une batterie de jazz et des percussions africaines (doums, djembé, shakers, etc)
    ZANZI se produira sur scène accompagné d’un invité prestigieux : Jimmy Moliere, guitariste de Fats Domino.


    JIMMY MOLIERE (USA)
    Guitariste autodidacte, il dut tout apprendre seul : les guitaristes lui tournaient le dos quand ils remarquaient qu’il les observait. 
    A 19 ans, un ami travaillant dans l’US Airforce lui a demandé de se joindre à son orchestre et l’a emmené au Japon, aux Philippines et à Hong Kong pendant 4 mois. Quand il est revenu il a commencé à jouer dans les orchestres à New Orleans et pendant deux ans il a accompagné le chanteur de soul new orléanais King Floyd dans un orchestre dans lequel se produisait également son cousin, Herman Ernest, qui est devenu plus tard le batteur de Docteur John. Ils ont donné des concerts locaux, mais ont aussi voyagé partout dans l'Alabama et le Mississippi.
     
    Jimmy a découvert le blues traditionnel et le jazz de Wes Montgomery. Wes est devenu la principale influence de Jimmy, une musique de jazz à la sonorité chaude mais plus sophistiquée que le blues. Il a commencé à gagner la reconnaissance, non seulement du public mais aussi de musiciens célèbres. Jimmy Moliere est devenu un musicien de studio renommé. Il a travaillé sur scène et en studio avec Professeur Longhair, The Dirty Dozen, Ernie K-Doe, Johnny Adams et beaucoup d'autres. Il a eu aussi son propre orchestre « The Brotherhood ». Et parfois, Antoine Jr, le fils le plus âgé de Fats Domino, se joignait à leurs jam-sessions. Antoine Jr jouait les chansons de son père et c'est de cette façon que Jimmy a appris le répertoire de Fats. En 1980, le guitariste de Fats Domino est décédé juste avant un concert important à Dallas, ainsi Antoine Jr a appelé Jimmy parce qu'il était le seul guitariste capable de jouer ces chansons sans répétition.

    A partir de ce remplacement, Jimmy est devenu le guitariste principal dans l’orchestre de Fats Domino. Pendant plus de 25 ans, il s’est produit avec cet orchestre dans les salles de concert les plus importantes de la planète. Jimmy Moliere est donc devenu célèbre en tant que guitariste de Fats Domino.
    Mais il ne s’est pas cantonné à cet épisode de sa carrière, il a également continué avec son propre orchestre ; ensemble ils ont récemment enregistré l’album « Thank You ».

    Brenda Boykin
    Née à Oakland en Californie, sa première expérience musicale fut celle du choeur de l’église Baptiste de North Oakland. Cela s’entend dans son style vocal riche qui démontre une puissance naturelle mais savamment contrôlée.
    Suite aux encouragements du guitariste Sonny Lane, elle commença à devenir une habituée du Club légendaire à Oakland, le Eli's Mile High Club. Un endroit qui fut pendant longtemps le centre de la vie nocturne à East Bay avec des légendes telles que Percy Mayfield, Lowell Fulson et Jimmy McCracklin, partageant la petite scène avec des artistes moins connus comme le guitariste et arrangeur Johnny Heartsman, Sonny Lane et Mississippi Johnny Waters.

    Sous la tutelle de Lane, de Waters et du batteur Francis Clay - un membre important des orchestres de Muddy Waters dans les années 50 et 60 – elle assimila la magie du style laid back, call-and-response du blues urbain du bout de la nuit. En 1988 le East Bay Express dit d’elle “Boykin produit de manière inhabituelle des nouvelles versions savoureuses de grands standards", "utilisant son expertise rythmique et sa sensibilité d’arrangeuse, pour recréer les compositions des grands maîtres comme Count Basie, B.B. King, Buck Owens ».

    Brenda cite souvent Sarah Vaughn comme une influence majeure, mais elle ne se cantonne à aucun style en particulier. Une autre influence prépondérante dans l’élaboration de son style personnel fut Bobby "Blue" Bland ; d’autres grandes voix l’ont également influencée : Brenda lee, Elvis Presley, LaVern Baker, Nancy Wilson et Dakota Staton.

    Brenda a fait l’objet de critiques élogieuses suite aux différents concerts qu’elle donna dans une série de fameux festivals : le Monterey Jazz Festival, le Monterey Bay Blues Festival, le San Francisco Blues Festival, le Mississippi Valley Blues Festival à Davenport, Iowa, le DuMaurier Jazz Festival à Vancouver, et l’Umbria Jazz Festival en Italie.

    Ces trois dernières années, elle donne des cours de chant lors des workshops aux Rhythmic Concepts Jazz Camp, des sessions dont le corps enseignant rassemble les musiciens de jazz les plus fameux de la région de San Francisco.

    Brenda a reçu en 1997 le prix BAMMIE de la meilleure chanteuse de l’année.

    Photos de Boogie For Hope

    Autres événements : Concert

    Autres événements : Anderlecht

    Recommandations

    Liens commerciaux