Forever YOUNG

Expo » Divers

Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Forever YOUNG

    Forever YOUNG forever
     
    Les jeunes, la jeunesse, la jeunesse éternelle, la beauté de la jeunesse... ces concepts traduisent un désir intense et largement répandu de nos jours. Les réseauxsociaux, la publicité, le marketing et la mode tombent sous le charme desjeunes en tant que source d’inspiration fraîche et groupe cible séduisant.
    Cette déferlante de jeunesse contemporaine constitue un point de départ
    gratifiant pour l’ambitieuse double exposition que mettent en place le Musée de
    la mode et le CCHA/centre culturel d'Hasselt pour le printemps 2018. 
     
    Dans forever YOUNG forever, nous explorons l’imagination des enfants, des jeunes et de la jeunesse à la lisière entre mode et photographie. Il n’en va pas simplement de deux médias à travers lesquels nous renvoyons une image de nous-mêmes. Cette « imago » juvénile ne constitue pas uniquement le fondement des deux expos, mais donne simultanément lieu à une exploration de toutes sortes de constructions et de connotations socioculturelles des jeunes et de la jeunesse dans le présent et le passé. Les thèmes abordés sont notamment ceux de l’identité, du genre, de la culture des jeunes en tant que source d’inspiration et de jeunesse éternelle.

    Forever YOUNG
    Modemuseum
    Hasselt
    10.02.2018 –
    02.09.2018
    #foreveryoung
    #modemuseumhasselt

    Modemuseum Hasselt approfondit un thème d’actualité à travers
    l’exposition Forever YOUNG. Les jeunes, l’identité et le genre font l’objet de nombreux débats au sein de la société. Dans la mode également, il en va d’un sujet brûlant pour lequel le jeune public fait office de référence. Les influenceurs juvéniles et les minis-moi enfantins sont omniprésents. Les réseaux sociaux tels qu’Instagram jouent un rôle prépondérant dans ce phénomène.  
     
    Début 2017, le top model belge Hanne Gaby Odiele a remis en cause le
    modèle traditionnel du genre en s’affichant ouvertement intersexuée. Les
    maisons de mode et les magasins en ligne proposent toujours plus de vêtements neutres, tant pour les enfants que pour les adultes. Cette tendance n’est nouvelle qu’en apparence : jusqu’au début du XXe siècle, jeunes filles et
    garçons portaient également les mêmes vêtements. Forever YOUNG soumet cette différentiation des genres en guise de point de départ de l’exposition. Au moyen de vêtements issus de sa propre collection muséale agrémentée de prêts gratuits du Victoria and Albert Museum de Londres, du MoMu d’Anvers et du musée municipal de La Haye, l’exposition s’ouvre sur un volet historique illustrant l’évolution des vêtements pour enfants et montrant la manière dont la mode enfantine unisexe évolue progressivement chez les garçons en
    comparaison des vêtements des filles, de même que son rapport avec les
    vêtements des parents.
     
    Le désir de jeunesse et de beauté éternelle est inhérent à la mode, qui
    recherche avec obsession des moyens de se réinventer et de rajeunir. Cette
    quête témoigne d’une certaine mélancolie : malgré la brièveté de la
    jeunesse dans la condition humaine, nous continuons perpétuellement d’y
    aspirer. Ou pour reprendre les mots du dramaturge irlandais George Bernard
    Shaw : « Youth is wasted on the Young » (« Si jeunesse savait et si
    vieillesse pouvait »). Les vêtements sont une manière de retrouver (en
    vain) ce sentiment de jeunesse. En témoignent les podiums contemporains où
    règnent les vêtements associés aux jeunes : baskets, jeans et sweats à
    capuche sont légion.
     
    L’expo considère la référence aux jeunes ou à la jeunesse comme un
    élément fondamental d’une période ou d’un concepteur. Ainsi, les années 20 et
    60 sont caractérisées par une déferlante de jeunesse. La mode de ces périodes se place intégralement sous le signe de la jeunesse. Plusieurs designers contemporains présentent sur le podium des collections faisant référence à des sous-cultures telles que le punk, les Teddy boys, les hippies et autres, sans que celles-ci ne soient pour autant inhérentes à leur œuvre. Pour les concepteurs tels que Raf Simons et Hedi Slimane, la jeunesse forme le noyau de leur identité : non seulement leurs vêtements, mais aussi leurs modèles filiformes et peu âgés font référence au monde de la jeunesse. 
     
    Certaines célébrités de la mode ne semblent jamais prendre une ride. Songeons à Iris Apfel, par exemple. Malgré le poids des ans, cette flamboyante icône du style américaine paraît éternellement jeune grâce à sa philosophie de vie et son style vestimentaire. Kate Moss incarne également un symbole de jeunesse dans les sphères de la mode, mais pas du tout pour ses clichés pris alors qu'elle avait 16 ans par la photographe Corinne Day pour Life Magazine, et qui forment délibérément l’image de campagne de cette exposition.
     
    Les œuvres de concepteurs tels que Walter Van Beirendonck, Viktor &
    Rolf, mais également Gucci et Moschino renferment souvent des références
    ludiques et surréalistes à l'enfance. Ours en peluche, martiens, poupées et
    contes sont intégrés dans les vêtements pour adultes. Les collections pour
    enfants lancées par de grandes maisons de mode telles que Givenchy et Gucci
    témoignent de la part toujours plus importante que prennent les enfants dans le
    monde de la mode. Ces deux maisons proposent même des collections
    « mini-moi », où le parent et l’enfant sont habillés à l’identique.
    Les enfants semblent devenir des consommateurs toujours plus importants et sont
    dès lors utilisés en tant qu’outils marketing. Les jeunes actifs sur les
    réseaux sociaux constituent un autre groupe cible de plus en plus considérable.
    Inversement, les réseaux sociaux jouent un rôle crucial dans la construction de
    l’identité des millennials et de la génération Z. La mode les utilise avec
    enthousiasme, ou utilisent-ils la mode ? 
     
    Forever YOUNG entend encourager les férus de mode, les jeunes, les parents et les enfants à réfléchir à l’interprétation de concepts tels que l’identité, le genre et la jeunesse dans le contexte de la mode. Des vêtements historiques et des créations de défilés contemporains combinés à la filmographie et à la photographie notamment de Corinne Day, Tim Walker et Luis Monteiro illustrent cette histoire fascinante.

    Thématique(s) associée(s)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Les sorties immanquables de la semaine !

    Autres événements : Expo

    Autres événements : Hasselt

    Recommandations