Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Cyrano de Bergerac

    d’après Edmond Rostand

    Lors de la création de Cyrano de Bergerac, le 27 septembre 1897, au Théâtre
    de la Porte-Saint-Martin, à Paris, Edmond Rostand est gagné par le doute, ce
    doute indicible qui tourmente l’auteur quand il révèle son oeuvre au public.
    C’est en larmes qu’avant le spectacle, il se jette dans les bras de Coquelin, son
    Cyrano, en s’écriant : ‘Pardonnez-moi, mon ami, de vous avoir entraîné dans
    cette désastreuse aventure ! …’ Le triomphe sera sans précédent. ‘A 2 heures
    du matin, le public éperdu criait, riait, pleurait, applaudissait et ne voulait pas
    s’en aller. (…) La désastreuse aventure était courue ! …’ (Rosemonde Gérard
    in l’Illustration du 28 janvier 1939, p. 97) (1)

    Le sommet du théâtre romantique ne perd rien de sa crédibilité quand c’est
    Woltje, le Ketje de Bruxelles, qui en est le protagoniste. Dès sa ‘création’ chez
    Toone, en 1969, la pièce connut un immense succès et reste une des plus
    demandées.
    L’admirable pièce d’Edmond Rostand, transposée en vers bruxellois, est le fruit
    d’une collaboration entre Toone VII et Barès. Ce dernier est l’auteur de fables
    et récits bruxellois publiés, en 1944, sous le titre de ‘Flooskes’ dont l’édition
    fut rapidement épuisée (2)

    Lors de la création dans l’Ilot Sacré, le journaliste Luc Honorez écrivit :
    ‘TOONE et CYRANO’ : quel duo. C’est la rencontre de l’empereur en casquette
    de l’impasse Schuddeveld et d’un bretteur à panache, c’est un duel pacifique
    entre un conteur né et un nez qui ne s’en laisse pas conter ! (…) on y retrouve
    tous les morceaux de bravoure attendus, tels ‘la tirade du nez’, ‘la ballade du
    duel’, les ‘non merci’. Mieux encore : loin de supprimer l’émotion de certaines
    scènes, les marionnettes la transposent et l’amplifient par la verve d’un langage
    coloré’ (Le Soir, 3 octobre 1969).

    José Géal (pas encore Toone VII) se souvient lorsqu’il fut élève au
    Conservatoire Royal de Bruxelles, d’avoir eu l’avantage de ‘figurer’ dans
    CYRANO, alors interprété alternativement au Théâtre Royal du Parc par le
    directeur Charles Gonthier et par Jean Martinelli ainsi que Maurice Escande de
    la Comédie Française… expérience bien utile pour un jeune comédien et plus
    encore pour TOONE.

    (1) et (2) Voir Bibliothèque Toone VII.

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Autres événements : Événement pour enfants

    Autres événements : Bruxelles

    Recommandations