Informations pratiques

  • Gratuit
  • A propos de Noises I could not ignore

    "En tant que personne fascinée par les accents et les sons, je n'aurais jamais imaginé qu'un jour je parlerais des impacts négatifs des sons dans ma vie."

    A partir du 24 mai jusqu’au 22 septembre, les paysages sonores de Yared Yilma s’animeront dans la vitrine de Constant. Il ne s'agit pas d'une exposition, mais d'une installation dans la vitrine qui est visible du côté de la rue. Vous êtes les bienvenus au vernissage à la présence de l'artiste le jeudi 23 mai à partir de 18h00.

    Yared Yilma a suivi le cours de Open Design organisé par KIOSK et KASK, School of Arts de Gand où il a été initié à la prise de son et au logiciel libre de montage audio - Audacity. L’enregistrement et le montage sont rapidement devenus des outils essentiels pour libérer le traumatisme sonore qu'il a dû endurer en tant que réfugié.

    Le bruit est un son que tous les humains apprennent à ignorer. Chacun d'entre nous sait faire l’abstraction des bruits environnants les mettant ainsi en toile de fond, tout comme nous le faisons avec la nostalgie.

    Mais Yared est devenu réfugié et a dû faire face à des bruits qui ne peuvent tout simplement pas être ignorés. Certains bruits possèdent le pouvoir de couper à travers la chair et, lors de son séjour tumultueux au centre de réfugiés, Yared a été poignardé un nombre incalculable de fois par des sons ressemblant à des dagues. Alors que le sifflet strident laisse sa cicatrice de façon indélébile, certains bruits ont tendance à être moins aigus, mais assez insistants pour ébranler le calme intérieur de chacun. 106 personnes : enfants, adolescents, hommes et femmes de cultures différentes se cognant les uns aux les autres dans un même espace peuvent produire tant de bruit.

    La plupart des réfugiés du centre endurent un passé sombre et doivent faire face seuls à nombre de dialogues intérieurs. Mais pour Yared, la chose la plus frappante du centre est la quantité de bruit atmosphérique produite. C’était comme une dystopie isolée, où la surdité universelle est considérée comme saine d'esprit.

    Noises I Could Not Ignore fait partie de Constant_V, une série d'expositions à petite échelle qui offrent une perspective sur la culture Free, Libre et Open Source.

    Avec le soutien de: Service Public Francophone Bruxellois, Vlaamse Overheid, Vlaamse Gemeenschapscommissie

    Thématique(s) associée(s)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Les expos gratuites du moment

    Autres événements : Expo

    Autres événements : Saint-Gilles

    Recommandations