Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Monumental

    Monumental ambitionne d’activer une mémoire visuelle et collective issue des représentations de notre histoire, particulièrement de l’histoire de l’art, ou des événements médiatiques et contemporains. Monuments, architectures, statues, œuvres d’art sont la base d’une partition visuelle interprétée initialement par un groupe de 12 performers et chorégraphes suivant un espace et des contraintes temporels définis. Au travers de la statuaire, du patrimoine architectural et des œuvres dans l’espace public, le projet par le biais de ce groupe déplace les notions de figure, récit et forme. Depuis 2017, Jocelyn Cottencin transmet cette performance à des amateurs ou et des étudiantes/étudiants en art. La première reprise a eu lieu aux Beaux-arts de Paris avec les étudiants da la chorégraphe Emmanuelle Huynh. Chaque reprise est l’occasion de s’interroger sur la fabrique des formes et des images au travers de contexte à chaque fois spécifique. Temps fort de la programmation de KANAL-Centre Pompidou, Monumental est programmée une nouvelle fois, dans le cadre de la clotûre de Pour la clôture de BRUT, 27 juin, dans l’espace SV0 avec des étudiants de l’ULB et La Cambre. Les différentes étapes de travail et de fabrication deviennent visibles pour le public comme autant de possibilités d’aborder le projet autour des notions de groupe, de communauté, de coalition et des figures qu’elles produisent. Après une double formation en arts et architecture, Jocelyn Cottencin est diplômé de l’ENSAD, Paris. Il mène depuis plusieurs années une réflexion sur la forme, l’image, le signe et l’espace au travers de thématiques récurrentes comme celles du groupe et de la communauté. Il utilise pour ses projets l’installation, le film, le graphisme, la typographie, la performance, le livre. Proche du champ chorégraphique, il conçoit des dispositifs scéniques pour des chorégraphes dont Loïc Touzé, Latifa Laâbissi, Alain Michard et récemment Olivia Grandville et de manière très régulière avec Emmanuelle Huynh. Faisant écho à sa performance scénique Monumental, il poursuit son dialogue avec la danse en investissant aujourd’hui la pratique de l’échauffement. Il vient de présenter au centre chorégraphique de Montpellier Échauffement général, l’exposition devient un lieu hybride entre documentation et mise en corps, et positionne l’échauffement comme un matériau poétique, politique et potentiellement fonctionnel.

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Autres événements : Théatre / Spectacle

    Autres événements : Bruxelles

    Recommandations