Festival Théâtre au vert

Théatre / Spectacle » Festival

Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Festival Théâtre au vert

    Les 14 spectacles présentés lors de la 18e édition du festival partagent la particularité d'oser le mélange des genres : le théâtre bien sûr et avant tout mais aussi le cirque, la musique, le chant, la danse, le roman, le conte, les fables...et même la sculpture !

    Ainsi Les Baladins du Miroir s’associent à L’Infini Théâtre. Ensemble ils donnent vie aux mots du poète andalou Federico García Lorca dans une création dont ils nous offrent l’avant-première : "Désir, Terre et Sang".

    Christine Delmotte invoque "Les Petites Filles des Sorcières que vous n’avez pas pu brûler". Leur sabbat nous plonge dans des épisodes emblématiques de l’histoire du féminisme.

    Le plaisir de la diversité, "Juke-Box Opéra" le revendique et vous l’apporte sur un plateau. Frites-kot, concours Reine Elisabeth, variété, bel canto, comédienne et soprano, Julie Mossay y aborde toutes les facettes qui définissent son irrésistible personnalité.

    Pour la première fois, nous investisons le parc du château. La Maison Ephémère y installe "Eux sur la photo" un spectacle déambulatoire sous la forme d’un roman-photo.

    Dans "Golem", le danseur Julien Carlier et la sculpteur Mike Sprogis explorent les analogies de leurs disciplines.

    L’Histoire et le bel esprit ne manquent pas à l’appel de ce joyeux panachage. "Selon que vous soyez puissant ou misérable" : Dominique Rongvaux nous plonge avec délice dans le génie de Jean de la Fontaine. "Totus Cordus" : armé d’une kyrielle d’instruments à corde, le violoniste Claude Vonin nous en retrace la rocambolesque histoire.

    Ils constituent un public traditionnellement choyé. Nos plus jeunes spectateurs ont également l’embarras du choix avec pas moins de 4 représentations ; un "Hands some feet" acrobate, un jubilatoire "Système 2" et les créations : l’onde de choc Wave et le théâtre d’objets "Les Zorties".

    A travers la lecture de Philippe Léonard, la ville syrienne de Daraya et ses passeurs de livres nous démontrent qu’une cité martyre peut aussi être porteuse d’espoir.

    Enfin, la nuit tombée, les corps se libèrent. D’abord,"Du Bout des lèvres", Ria Carbonez dévoile des contes érotico-afro-disiaque puis, dès "Ce Soir, Chéri", la soprano symphonique Diana Gonnissen et la mezzo zygomatique Sophie de Tillesse donnent une conférence chantée sur l'amour.

    Thématique(s) associée(s)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Les sorties immanquables de la semaine !

    Autres événements : Théatre / Spectacle

    Autres événements : Silly

    Recommandations