Un monde de livres Le don des enfants de Gustave Marchoul

Expo » Arts graphiques

Informations pratiques

A propos de Un monde de livres Le don des enfants de Gustave Marchoul

Artiste de réputation internationale, le Thudinien Gustave Marchoul (1924-2015) s’impose, dans le courant des années soixante, comme un ardent rénovateur de la gravure en Europe. À cette époque, ses grandes eaux-fortes, travaillées selon une abstraction lyrique où la gestualité maîtrisée s’allie à une technique éblouissante, sont partout saluées par une critique enthousiaste. Ces œuvres sont couronnées par de nombreux prix décernés à travers le continent européen : Ljubljana, Lugano, Venise, Florence, Fredrikstad…

Cette reconnaissance unanime lui vaut d’être désigné en 1963 comme professeur de gravure à l’Académie des Beaux-Arts de Mons puis, trois ans plus tard, à l’École supérieure des Arts Visuels de La Cambre à Bruxelles, où il enseigne jusqu’à sa retraite en 1989. Peu de temps après, il devient maître de stage à l’Atelier du Livre de Mariemont, où, pendant près de vingt ans, il initie de très nombreux élèves à la gravure et à l’illustration du livre. Membre de l’Académie royale de Belgique, il est aussi fondateur de plusieurs groupes très actifs réunissant artistes plasticiens et graveurs.

Que ce soit dans le domaine de la taille-douce, de la xylographie ou de la lithographie, Gustave Marchoul est un maître incontesté. Apprécié par ses pairs, souvent vénéré par ses étudiants, il compte ainsi beaucoup d’amis artistes qui se plaisent à lui offrir leurs créations, des gravures bien sûr mais aussi, très souvent, des livres. Au fil des ans, le graveur thudinien se constitue ainsi une bibliothèque de livres d’artiste, tous « libri amicorum », qui témoignent d’un grand attachement à l’artiste et au maître.

Après le décès du graveur, ses enfants ont désiré que ne soit pas dispersée cette collection à la fois précieuse et émouvante. Bien plus, la famille a manifesté la volonté de faire en sorte que ces livres trouvent un lieu de conservation proche de l’endroit où l’artiste avait passé une grande partie de sa vie. C’est ainsi que la famille a proposé à la Maison de l’Imprimerie de Thuin de conserver ces œuvres de qualité toutes empreintes d’une grande charge affective.

Cette généreuse proposition ne pouvait qu’enthousiasmer les responsables du musée thudinien. En effet, vouée par nature aux techniques d’impression et à l’art du livre, l’institution compte, à côté d’un grand nombre de presses et d’autres machines d’imprimerie, une bibliothèque spécialisée réunissant livres techniques, livres anciens et livres d’artiste parfois d’ailleurs créés sur place par des créateurs en résidence. Le don des enfants de Gustave Marchoul vient donc avec bonheur et justesse accroître ces collections.

Parmi les livres offerts figurent par exemple des œuvres de ses collègues académiciens (Image Incendie Mémoire de Philippe Jones, Warum Krieg de Willy Bal), des recueils illustrés de poètes tels Jean-Hugues Malineau ou Roger Foulon, mais aussi de nombreuses créations réalisées par des élèves de l’Atelier du Livre de Mariemont.

L’exposition présente un choix effectué parmi la centaine de livres offerts. Cette sélection a été dictée par le souci de rendre compte au mieux de la grande diversité technique et stylistique de l’ensemble. La Maison de l’Imprimerie exprime sa plus vive gratitude à la famille de Gustave Marchoul qui a permis que soit conservée à Thuin, lieu de vie de l’artiste, une collection aussi sensible et significative de l’art du livre contemporain.

Pierre-Jean Foulon

Thématique(s) associée(s)

Commentaires

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant d'envoyer
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile
Afficher plus de commentaires

Les meilleures activités d'octobre

Autres événements : Expo

Autres événements : Thuin

Recommandations