Toujours vivant·e·s

Expo » Galerie

Informations pratiques

  • Gratuit
  • A propos de Toujours vivant·e·s

    Elle ouvre à nouveau ses portes. Il y a un an, elle nous donnait rendez-vous pour « Nature morte ».
    Aujourd’hui, elle nous invite à regarder, écouter et toucher des réponses d’Hugo Bonamin, Laurence Deletaille, Linea Dyrbye Jensen, Mireille Robbe et Anna Seifert Delanoe, ils clament ou chuchotent « Toujours vivant·e·s ».

    Ça sent le vieux plancher chez Mélissa. L’espace rectangulaire devient une grande table en bois et les convives, accrochés aux murs ou disposés par terre, discutent. Des images, de la céramique, du bois, des objets, du papier, de l’huile, de la lumière, des voix.
    Quand on est ensemble, à table, parfois un geste nous touche et fait taire le reste. On saisit, un peu, l’étrangeté d’être vivant. Parfois, ça surprend ; parfois, ça rend triste ; parfois, ça tord l’estomac ; parfois, on reste immobile, on coupe sa respiration, pour tenir la sensation le plus longtemps possible.

    Melissa aimerait que vous trouviez ce geste chez elle. Elle invite des voix, des traces et des matériaux, généreux·ses, glaçant·e·s, gluant·e·s, doux·ces et joyeux·ses. On est accueilli.e.s chez Mélissa. Mélissa est bien vivante, elle aime recevoir, elle aime le brouhaha, elle aime les tables emplies de convives qui parlent des langages différents.

    Cette fois, iels sont cinq. Iels ne se connaissent pas vraiment, iels se rassemblent chez Melissa. Elle leur a proposé « Toujours vivant.e.s », iels l’ont entendue avec des yeux différents. Anna a cuisiné des œufs au plat, Hugo lui fait face avec de l’huile qui a la couleur de l’intérieur du corps. Anna prépare la table, elle cuisine et elle dispose, elle coud et elle attend. Laurence
    raconte en silence. Hugo étale. Mireille carbonise et assemble la bête protectrice. Laurence imite la lumière. Linea enferme les vibrations dans des cercles et des rectangles.

    Mélissa les invite à discuter, iels répondent, « toujours vivant·e·s » ; chacun dans sa langue tient son argument.

    Une des seules choses qui les réunit c’est le faire. Mélissa se dit qu’iels seront d’accord là-dessus. En faisant, on est toujours
    vivant. Tout·e·s les cinq ont compris qu’il ne s’agit pas seulement d’eux·elles. La terre, la peinture, les fils, l’huile, le bois, le feu, les pastels vivent aussi, côte à côte, face à face. Aucun d’eux.elles ne fait le pari de tout contrôler, de tout imposer, de tout projeter sur la matière. Iels font, discutent, acceptent ; que leurs œufs, leurs écailles, leurs sangs, leurs cercles, leurs images vivent au-delà de leurs choix, de leurs mains.

    Mélissa propose aussi des rencontres. « dialogues », c’est une performance mise en scène et écrite par Raphaëlle Corbisier avec la participation d’Alice De Cat, Carole Adolff et Christian Cordonier. C’est un rendez-vous, à une table. Iels tordront le temps et rempliront l’espace d’images. Iels seront attentionné·e·s, tourmenté·e·s ou parfois intrigué·e·s, avec nous ou face à face, autour, ça s’arrêtera.

    Le tout, vivra d’un échange avec Classe de 7ème professionnelle culture de l’Institut des Filles de Marie, après des visites d’ateliers, les élèves offriront une mise en voix de l’exposition lors d’un banquet final.

    Livia Spinga

    Photos de Toujours vivant·e·s

    Thématique(s) associée(s)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Visitez vite ces expos qui se terminent bientôt!

    Autres événements : Expo

    Autres événements : Forest

    Recommandations