Faire quelque chose (c'est le faire non ?)

 
image - Faire quelque chose (c'est le faire non ?)

A propos de Faire quelque chose (c'est le faire non ?)

À la lisière du réel et de la fiction, une mosaïque humaine captivante, qui interroge magistralement notre capacité d’agir.

Accompagnée de son équipe, elle invente tout un monde. Dans sa dernière création, portée par son écriture si singulière, Florence Minder bâtit sous nos yeux une œuvre mouvante, où les récits se frôlent, se croisent, s’entrechoquent, pour dessiner en direct un spectacle choral, qui transporte le théâtre vers des rivages inexplorés. À la lisière du réel, la fiction se décante, brouille les frontières et agit comme un catalyseur, qui transforme la texture de nos vies, en interrogeant notre capacité d’action.

Faire quelque chose ? Dans cette mosaïque humaine captivante, iels sont tous·tes là pour ça. Sept personnages, pris·es sur le vif au moment de leur parcours où se pose la question de leur mise en mouvement. Mais quoi faire, et comment s’y prendre ? Il y a là une employée des pompes funèbres, en pleine évaluation. Un professeur mis à pied, pour avoir enseigné à ses élèves l’existence d’un organe inconnu du corps humain. Un infirmier en lutte avec sa hiérarchie. Une actrice intarissable, qui n’attend pas son entrée en scène pour s’exprimer. Carla Del Ponte, magistrate internationale, qui jette l’éponge après avoir dressé le constat de son impuissance. L'inconscient de l’autrice, explorant son devenir végétal. Et, rattrapée par le deuil de son frère, il y a Florence, dont la création, peu à peu, lui échappe joyeusement…

Que font-iels tous·tes ensemble, plongé·es dans ce surprenant décor de cailloux roses ? Peu importe, à vrai dire. Comme dans la vie, iels existent, et c’est déjà beaucoup. Pas de premier rôle, ici. Passée virtuose dans l’art de faire fi des cohérences et des linéarités, Florence Minder se dresse ici contre une volonté de tout maîtriser, qui emprisonne nos récits collectifs. Elle rend visible ce qui ne l’était pas, et invite sur scène des destins qui la traversent comme des météores, pour nous mener vers des moments de pure émotion. Drôle et tragique, aussi réjouissant que déroutant, nous sommes heureux·ses de retrouver Florence Minder pour redécouvrir ce spectacle magistral, comme un prélude au dialogue que le Varia poursuivra avec elle, au fil des saisons.

Informations pratiques

Partage :

Autres événements qui pourraient vous intéresser

Encore plus d'événements Théatre / Spectacles > Spectacle
Encore plus d'événements Région de Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre newsletter:

Je m'inscris maintenant
VOTRE ÉVÉNEMENT
Si vous souhaitez ajouter un événement sur le site, cliquez ci-dessous
Ajouter votre événement

Thématiques

Evénements les plus consultés

ID : 62891
Editer l'événement SEO Espace administration