image - Les jours qui brûlent

A propos

« Les jours qui brûlent » est un projet de Louis Freres, bassiste dans « L’Oeil Kollectif » et dans le Collectif du Lion, deux structures œuvrant pour la création musicale à Liège et plus largement en Belgique.   Il s’agit d’un groupe de rock augmenté d’une clarinette, d’un violon et d’un dispositif électronique. Le but de ce projet est de représenter par la musique la diversité des états intérieurs  contradictoires, changeants, qui composent nos existences d’êtres humains et qui forment l’intime d’un vécu : souffrance, joie, peur, jouissance, plaisir, tristesse, rage…


Il s’agit de sonder, avec un regard tendre, accueillant, inconditionnel, ces états dans tout ce qu’ils ont d’intense, de brut et de fragile.


Les musiciens et musiciennes de ce groupe (pour la plupart membres ou proches de l’Oeil Kollectif) ont été choisi.es pour leur sensibilité artistique, leur rapport à la fragilité humaine, leur capacité à improviser, à interpréter des partitions aux notations poétiques. Par l’entremêlement de genres musicaux et de personnalités radicalement différents, il s’agit de révéler la beauté et la dignité qui gît au cœur de la complexité humaine. On peut citer comme influences des « jours qui brûlent » la musique de The Ex, de Fred Frith, le cinéma de Bruno Dumont et d’Alain Resnais et la pensée du vedantin indien Swami Prajnanpad.


Louis Freres : basse, composition
Guylaine Cosseron : voix
Xavière Fertin : clarinette
Tom Malmendier : batterie
Ruben Tenenbaum : violon
Thomas Zielinski : guitare

 » Improvisations, compositions et poèmes s’entremêlent dans ce projet. C’est par le biais de différents types de notations (verbale, graphique, traditionnelle) que j’articule ces éléments dans les partitions.  Inspiré par des partitions de compositeurs tels que Michael PisaroAlvin Lucier ou John Cage, je cherche, en tant que compositeur, des outils pour transmettre ma musique de façon ouverte, de façon à inclure les spécificités des interprètes, et notamment leur sensibilité et leur savoir faire d’improvisateurs.  J’utilise donc des notations poétiques et je crée des cadres de jeux propices à être transgressés par les improvisateurs, de sorte que l’imprévu puisse surgir au cœur du prévu.  Ces partitions me permettent également de me situer à un point charnière entre plusieurs genres musicaux et de jouer avec les différents rôles prédéfinis de tel ou tel style de musique.  Par exemple, il peut arriver que la clarinette joue un rôle d’accompagnement typique de la basse électrique dans un groupe de rock, tandis que la section rythmique improvise dans une direction assez noise, et que le violon et la guitare improvisent selon des possibilités très restreintes, jouant à la fois un rôle rythmique et microtonal.  »
Louis Freres




Partage :

Autres événements qui pourraient vous intéresser

Encore plus d'événements Concerts > Classique / Contemporain / Baroque / Carillons
Encore plus d'événements Province de Liège
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre newsletter:

Je m'inscris maintenant
VOTRE ÉVÉNEMENT
Si vous souhaitez ajouter un événement sur le site, cliquez ci-dessous
Ajouter votre événement
CONCOURS
Participez à nos concours.
Découvrir les concours

Thématiques

Aujourd'hui

Plus d'événements aujourd'hui
ID : 153461
Editer l'événement SEO Espace administration