Les photos de Herzekiah-Andrew Shanu

Expo » Permanente

Informations pratiques

A propos de Les photos de Herzekiah-Andrew Shanu

Herzekiah-Andrew Shanu, d’origine nigériane, suivit une formation d’instituteur dispensée par la Church Missionary Society, et enseigna durant quelques années à l’école primaire de Lagos. En 1884, il entra au service de l’Association Internationale du Congo où il passa neuf années au sein de l’administration et termina sa carrière au service de l’Etat Indépendant du Congo en tant que sous-commissaire de district à Boma. Homme remarquable à tous les égards, il est surtout connu pour ses photographies qui racontent un épisode de l’histoire de l’Etat Indépendant du Congo.

En 1893, il quitta l’administration pour se consacrer à son commerce qui devint rapidement prospère grâce à diverses activités comme l’hôtellerie, la photographie, la vente de produits alimentaires, la confection, ou encore la blanchisserie. Fait rare pour un Africain à l’époque, Shanu voyagea en Europe, et passa par la Belgique, la France, l’Allemagne et l’Angleterre. En 1894 il visita vraisemblablement l’Exposition universelle d’Anvers. Il fut invité par la Société belge d’études coloniales et il donna quelques conférences, notamment à Bruxelles, au Cercle royal africain, ainsi qu’à Tirlemont. 

C’est durant son séjour en Belgique qu’il fit la connaissance du lieutenant Charles Lemaire. Par la suite, au Congo, les deux hommes eurent à nouveau l’occasion de se rencontrer. Les carnets de Lemaire relatent des confidences et des impressions de Shanu qui, aux yeux de Lemaire, eut « le contact intime des gens de sa race ». 

Au moment de la campagne anti-léopoldienne lancée par Edmund D. Morel et la Congo Reform Association, Shanu entra en contact avec Morel et lui envoya des renseignements, notamment sur les procès en cours. Suite à son implication dans cette affaire, il fut mis au ban de la société européenne de Boma, ce qui entraîna la faillite de ses activités commerciales et, probablement, son suicide en septembre 1905. 

Le Musée royal de l’Afrique centrale conserve une soixantaine de photographies, attribuées à ce photographe, sous forme de plaques en verre et de clichés.

Commentaires

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant d'envoyer
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile
Afficher plus de commentaires

Autres événements : Expo

Autres événements : Tervuren