Exposition d'art contemporain Au-delà

image - Exposition d'art contemporain Au-delà

A propos

Pour la première fois, une exposition artistique investit le Cimetière de Namur. Aménagé en 1864 sous la forme d’un parc aux allées majestueuses bordées d’arbres imposants dont certains subsistent encore aujourd’hui, celui-ci abrite de nombreuses tombes ayant une valeur historique ainsi que des réalisations architecturales comportant une riche symbolique.
L’exposition Au-delà est une occasion d’envisager de manière inédite ce lieu dont le contexte très singulier a été inspirant pour neuf artistes contemporains.
Ceux-ci ont été conviés par Lieux-Communs à poser leur regard sur ce lieu mémoriel. Ils ont réalisé des œuvres spécifiques présentées sur des monuments funéraires, dans des chapelles, le long des allées, à proximité des carrés militaires, sur les murs intérieurs du cimetière...
Ces œuvres photographiques ou picturales, ces sculptures, ces céramiques et ces installations questionnent la disparition, le deuil, la mémoire, les liens qui se réinventent, l’espoir d’un au delà et dialoguent avec ce lieu devenu aujourd’hui également patrimonial...
L’exposition débute le 10 septembre pour les Journées du Patrimoine en Wallonie. Elle se prolonge jusqu’à une autre date symbolique, le 11 novembre car le cimetière abrite également des carrés de tombes militaires belges, anglaises, françaises et soviétiques.

Celeste Castelot, par le biais d’une installation constituée d’éléments peints sur plexiglas, évoque la perte, les formes mouvantes des souvenirs et, finalement, la force de la vie.
Les boîtes de Mireille Liénard, des formes d’ex-voto contemporains, contiennent des feuilles d’arbres en tissu. Les aphorismes gravés en français ou en grec sur leur vitre sont des pensées philosophiques.
Par une installation céramique, Cindy Meurie traite de la transmission transgénérationnelle, du cycle de la vie et de la renaissance.
Le travail d’Adina Ionescu-Muscel, nourri de références scientifiques, questionne le potentiel expressif de la terre qui accueille nos morts et cherche à combiner les images des défunts avec les images morpho-chromatographiques du sol de leurs tombes.
L’installation Chercher les mots de Jehanne Paternostre parle de l’importance des mots et de l’appui que peut apporter la littérature dans le processus de deuil, et au-delà du deuil, dans la relation avec la/les mort(s).
Dans ses photographies, Sophie Patry révèle la force symbolique, la part d’ombre et de mystère de l’espace cimétérial.
Bettina Philippo crée, en céramique, des objets de piété et de souvenir déposés sur des monuments funéraires.
A travers l’œuvre Les Tours, Louise Van Reeth fait écho à l’idée de la mort comme passage, élévation et métamorphose.
Elodie Wysocki, dans un ensemble de sculptures céramiques, évoque un état incertain entre deux mondes : il y a quoi après ?
Commissariat : Guy Malevez

Informations pratiques

Partage :

Galerie photo (7)

Autres événements qui pourraient vous intéresser

Autres événements Expos > Sculptures

Encore plus d'événements Expos > Sculptures
Encore plus d'événements Namur
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à notre newsletter:

Je m'inscris maintenant
VOTRE ÉVÉNEMENT
Si vous souhaitez ajouter un événement sur le site, cliquez ci-dessous
Ajouter votre événement
CONCOURS
Participez à nos concours.
Découvrir les concours

Thématiques

Aujourd'hui

Plus d'événements aujourd'hui
ID : 67286
Editer l'événement SEO Espace administration