Hanane El Farissi, In the Way of Transmuting

Expo » Galerie

Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Gratuit
  • Archive
  • A propos de Hanane El Farissi, In the Way of Transmuting

    Pour sa première collaboration avec MLF l Marie-Laure Fleisch, Hanane El Farissi propose le projet In the Way of Transmuting. Diplômée du Hisk, son travail sculptural, ses installations et ses performances sont créés à partir d’objets et de gestes du quotidien. Le développement individuel, ce qui le définit et la mémoire sont les éléments moteurs qui guident sa pratique artistique. A travers divers mediums, elle utilise différents stéréotypes et schémas de représentations, mais aussi des situations d’apparence plus anecdotiques afin de questionner les valeurs qui définissent l’esprit de notre temps.

    La pratique d’El Farissi peut s’apparenter à une incessante exploration. S’inspirant des détails les plus ordinaires qui nous entourent, l’artiste en extraie inlassablement les traces de la violence humaine. Cette recherche, axée sur notre quotidien mais aussi guidée par l’Histoire de l’Art, tend à révéler des indices sur notre identité ainsi que sur notre passé. Cette poursuite de la mémoire prend forme grâce au détournement d’objets existants, donnant alors naissance à des œuvres hybrides aux multiples significations. Ainsi, ses créations sont porteuses d’une histoire à la fois contemporaine et passée, mais aussi d’une ambiguïté. Cette ambivalence dans son œuvre met en lumière des contradictions que l’artiste voit comme une réflexion sur nos sociétés.

    Dans ses dessins sur fonds dilués au stylo bleu et aux détails à la feuille d’or, El Farissi esquisse souvent des éléments d’architectures. Jouant avec différentes temporalités lorsqu’elle retranscrit ses recherches iconographiques, l’artiste recherche les traumatismes que nous avons traversés au cours de notre histoire, et qui ont définitivement transformés nos villes. L’aspect innocent de ses œuvres représente en réalité des évènements passés où l’intervention humaine est toujours liée d’une manière ou d’une autre à la démence, montrant subtilement comment cela a impacté notre présent de façon indélébile. Ces scènes aux couches multiples nous offrent un aperçu de la violence, de ses mécanismes, mais aussi de ses représentations à travers les époques.

    Le second corpus d’œuvres est composé de sculptures représentant des livres. Réalisées en plomb et à la feuille d’or, elles font référence à la pierre philosophale, capable de transformer les métaux – ici associés au dessin et à la poésie – en or. Oscillant entre mots, images et matérialité, l’artiste souhaite extraire ce concept initial afin de lui conférer une forme spirituelle, sous un éclairage nouveau. Les représentations de la brutalité d’El Farissi sont réalisées avec délicatesse et sensibilité, à l’image des fines lignes bleues presque tremblantes de ses dessins. L’objectif n’est pas de démontrer la violence de notre espèce – cela n’est plus à prouver – mais plutôt d’essayer de comprendre comment il nous est possible de nous reconstruire à partir de nos ruines.

    Thématique(s) associée(s)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Les expos gratuites les plus intéressantes

    Autres événements : Expo

    Autres événements : Ixelles