Rewind: Ozark Henry plays 'Birthmarks' (2001)

Concert

Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de Rewind: Ozark Henry plays 'Birthmarks' (2001)

    ?? REWIND En 2007, l’AB a lancé un cycle intemporel : ?? REWIND. Ce cycle invite des artistes belges à jouer intégralement leur ‘grand classique’ : un album clé de leur carrière, voire de la pop belge en général. Il s’agit souvent d’opus qui ont marqué la mémoire collective (mais pas seulement) et qui jalonnent comme autant de repères notre paysage musical. Chaque ‘pièce de résistance’ sera donc interprétée intégralement. Intégralement ? Oui, et en suivant l’ordre dans lequel l’artiste souhaitait à l’époque – ou souhaite aujourd’hui encore – raconter son histoire. Avec ?? REWIND, l’AB veut aussi contribuer à l’activation du patrimoine musical belge. Nous avons déjà accueilli The Ideal Crash (dEUS ), The Kids (The Kids), Op Zoek Naar Romantiek (Guido Belcanto), Jonge Helden (Arbeid Adelt!), Gorky (Gorki), 1981-1984 (The Neon Judgement), Royalty In Exile (The Scabs), Nooit Meer Drinken (Raymond Van Het Groenewoud), De Mens (De Mens), The Ship (Luc Van Acker), Une Ball Dans La Tête (De Puta Madre), Hè Hè (Jan De Wilde), Laïs (Laïs) et Struggle for Pleasure (Wim Mertens).   Ozark Henry plays Birthmarks (2001) Birthmarks de Piet Goddaer alias Ozark Henry soufflera ses 20 bougies en 2021. Et – vous entendez retentir de loin le roulement de tambour – ça se fête ! Ce troisième opus d’Ozark Henry est aussi son plus grand succès. Ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que le disque ne donnera pas moins de cinq singles : ‘Rescue’, ‘Sweet Instigator’, ‘Seaside’, ‘Word Up’ et ‘Intersexual’. En 2001, Piet Goddaer qualifie son œuvre d’« album tout ou rien ». Ce sera tout. Birthmarks squatte l’Ultratop des albums pendant (accrochez-vous) plus de 90 semaines. L’opus est certifié disque de platine, une distinction qui équivaut alors à 50 000 exemplaires écoulés (contre 20 000 en 2020). L’opus lui procure d’emblée le précieux sésame qui lui ouvrira les portes de Rock Werchter, en plus de deux AB sold out, exploit assez exceptionnel à l’époque. Dans le cadre du cycle ?? REWIND, Ozark Henry jouera l’intégralité de son grand classique Birthmarks (avec, évidemment, une kyrielle de rappels…).  

    Photos de Rewind: Ozark Henry plays 'Birthmarks' (2001)

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Autres événements : Ancienne Belgique

    Autres événements : Concert

    Autres événements : Bruxelles

    Recommandations