Attention ! Cet événement a déjà eu lieu !

Informations pratiques

  • Archive
  • A propos de L'agent 212

    Né en 1952 à Ottignies, Daniel Kox se passionne pour le dessin depuis ses plus jeunes années. En 1967, il rencontre le scénariste et dessinateur belge de bande dessinée Jidéhem qui le conseille et l’encourage à poursuivre dans cette voie. C’est ainsi que ses premières histoires, Vladimir et Firmin, seront publiées dans le journal mensuel Samedi-Jeunesse lorsqu’il a à peine 18 ans.
    Ensuite, muni de sa toute nouvelle série Les Indésirables sous le bras, Kox s’en va à la rencontre du célèbre dessinateur Peyo, alors fort occupé à la réalisation du dessin animé La Flûte à six Schtroumpfs. Celui-ci apprécie ses travaux et lui ouvre les portes de la célèbre maison d’éditions Dupuis. Au sein de celle-ci, alors que Peyo termine son dessin animé, Kox réalise quelques gags d’un agent de police, L’Agent 212, imaginé par le scénariste Raoul Cauvin. Ce nouvel héros sera considéré, dans un premier temps, comme éphémère et sans grand avenir.
    Au fil du temps, les gags se succèdent et les lecteurs manifestent un intérêt grandissant pour le personnage. Tant et si bien qu’en 1981, le journal Spirou publie un référendum où L’Agent 212 occupe la 5e place derrière Gaston Lagaffe, Yoko Tsuno, Les Tuniques Bleues et Boule & Bill. Le succès est donc au rendez-vous et convainc, avec toutefois une certaine réserve, les Éditions Dupuis de ne pas laisser ce singulier policier au placard. Cette même année, un premier album paraît et marque le début d’une série de 29 tomes. Inspiré par Peyo, Franquin et Tillieux, et admiratif des travaux de Gibrat et Frank Pé, pour n’en citer que quelques-uns, Kox a su s’imposer dans le monde de la bande dessiné. En 2017, le dessinateur reçoit le prix Coup de Coeur à l’occasion du 30e festival de BD Bulles en Nord, à Lys-lez-Lannoy en France et, simultanément, une statue de L’Agent 212 est inaugurée sur la digue de Middelkerke, à la côte belge.
    Reconnaissable par un trait rond, caricatural et expressif, cet antihéros au coeur tendre, parfois naïf, gaffeur, à l’humour « bien de chez nous » et des plus sympathiques, occupe la scène bédéiste depuis déjà 45 ans. L’Agent 212 se compte aujourd’hui parmi les personnages préférés des amateurs de bande dessinée et ses auteurs, Kox et Cauvin, continuent avec passion à lui donner vie dans des mésaventures désopilantes.

    Photos de L'agent 212

    Commentaires

    Cliquez pour evaluer
    Encore 0 caractères avant d'envoyer
    En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
    Auteur : ()
    Deconnectez-vous pour changer de profile
    Afficher plus de commentaires

    Autres événements : Expo

    Autres événements : Auderghem

    Recommandations